Recevoir notre Newsletter

Pour ne plus recevoir la newsletter : Désabonnement

Sécurité sociale

Retour

Le premier levier qui permet d’améliorer durablement et concrètement la couverture sociale de tous est la Sécurité sociale. Elle doit être renforcée pour retrouver son rôle d’organisateur de la solidarité nationale et de régulateur du système de santé. Le mouvement mutualiste est avant tout militant de la Sécurité sociale.

 

La Sécurité sociale est au cœur de la protection sociale

06 Juillet 2018

Dans le cadre du projet de loi constitutionnelle, un amendement prévoyait de supprimer de la Constitution toutes les références à la « Sécurité sociale » pour les remplacer par la notion beaucoup plus floue de « protection sociale ». Loin de constituer un détail sémantique, cette modification aurait constitué une attaque contre notre modèle solidaire.

La Sécurité sociale est au cœur de la protection sociale

Photothèque FNMF

Dans le cadre du projet de loi constitutionnelle, le député de l’Isère Olivier Véran (LREM) a fait voter en commission des lois un amendement supprimant de la Constitution toutes les références à la « Sécurité sociale », pour les remplacer par la notion beaucoup plus floue de « protection sociale ». 

Dans son exposé des motifs, il justifie sa proposition en évoquant les mutations à l’œuvre et les nouveaux enjeux pour la solidarité nationale. Il utilise notamment le débat actuel sur le risque dépendance pour affirmer qu’une réforme constitutionnelle est nécessaire. Pourtant, rien n’empêche la Sécurité sociale de prendre en charge un nouveau risque en l’état actuel du droit. La vraie question est celle du financement, mais sur cet aspect la majorité reste silencieuse.   

Cet amendement s’inscrit dans un contexte hostile pour la Sécurité sociale. Depuis plusieurs années, les logiques économiques l’ont trop souvent emporté sur l’accès à la santé et la qualité des soins. En 2018, ce sont 4,2 milliards d’euros d’économies qui ont été demandés à la branche maladie, après des coupes déjà importantes de 4 milliards d’euros en 2017 et 3,4 milliards en 2016. La convention d’objectifs et de gestion 2018-2022 entre l’État et la Caisse nationale d’assurance maladie a de surcroît fortement réduit les moyens humains et financiers dédiés à l’accès aux soins. Difficile donc de croire en la bienveillance d’une réforme qui propose de faire disparaître la « sécurité » sociale de la Constitution.

Loin d'être un détail sémantique, la modification en « protection » sociale aurait constitué une nouvelle attaque contre notre modèle solidaire. 

La Sécurité sociale est une entité juridique à part entière depuis 1945. Elle s’appuie sur un code spécifique, une jurisprudence du Conseil d’Etat et la reconnaissance de l’Union européenne. À l’inverse, il n’y a pas de définition juridique de la protection sociale. On s’accorde tout au plus sur l’idée que cette dernière rassemble plusieurs mécanismes complémentaires gravitant autour d’un noyau central, constitué par la Sécurité sociale. 

Le changement de terme dans la Constitution aurait fragilisé cet édifice. Il aurait ouvert une brèche permettant, entre autres, de remettre en cause le rôle central de la Sécurité sociale dans la prise en charge des nouveaux besoins de santé ou sociaux.

Entendons-nous bien : il est utile et nécessaire d’étendre le champ de la protection sociale. Mais il ne faut pas que cela serve de prétexte à de nouveaux rétrécissements de la Sécurité sociale. Les Mutuelles de France réaffirment l’engagement de la Mutualité Française, formulé lors du congrès de Montpellier, en faveur d’une protection sociale de qualité construite en premier lieu sur une Sécurité sociale de haut niveau. 

Bien que la majorité ait reculé face aux pressions de plusieurs organisations politiques et syndicales, nous resterons vigilants et combattrons toute nouvelle remise en cause de notre modèle social, notamment lors de l’étude du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) de 2019.

FNMF

Zoom
Sécurité sociale

Place de la Santé

En vue des élections présidentielles et législatives de 2017, la Mutualité française a lancé le site participatif : Place de la Santé. N'hésitez pas à contribuer afin de faire entendre votre voix, peser dans les échanges et…

Recherchez les centres de soins près de chez vous

Cliquez sur l'onglet ci-dessous pour retrouver l'ensemble de nos centres de soins et d'accompagnement mutualistes en fonction de vos besoins de santé et de votre situation géographique. Ces centres vous assurent une offre de soins de proximité de haute qualité à des tarifs opposables.

ACCÈS À L’ANNUAIRE

Vous cherchez une mutuelle ?

Dans un souci de promouvoir une offre de proximité de qualité, cliquez sur l'onglet ci-dessous pour connaitre les coordonnées des mutuelles adhérentes FMF présentes dans votre région.

ANNUAIRE DES MUTUELLES